Infos toutes fraîches ou toutes chaudes, 

selon les goûts phraséologiques !

Image Nouveautés

♦ ♦ ♦

GEOMETRIE DES FLUCTUATIONS HISTORIQUES DE LA POLYSEMIE LEXICALE

Ce projet de recherches en collaboration avec le laboratoire ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française, CNRS et université de Lorraine) est destiné à modéliser, à l’aide de graphes arborescents, l’évolution (par expansion et par contraction) de l’éventail des sens d’une sélection de substantifs, verbes et adjectifs du français actuel. L’introduction, l’argumentaire et le Lexique Historique des Polysèmes (LexHiPol) ont constitué la première phase de ce projet entre mai et septembre 2020, à l’occasion du 10° anniversaire du site INTERLINGUA.
♦ Introduction : Géométrie historique de la polysémie (20.5. / corrigé 21.6.2020)
♦ Argumentaire : FRANCOIS J. (2020) Pour une modélisation graphique de l’évolution historique de la polysémie lexicale (20.5.2020)
♦ Lexique Historique des Polysèmes : J. François LexHiPol_2020
La seconde phase se compose d’un article à paraître en 2021 dans la Zeitschrift für romanische Philologie, du fichier PDF de ma visioconférence à l’ATILF (5 février 2021) et de deux diaporamas (Powerpoint) de visualisation de la polysémie évolutive de deux substantifs, ASSIETTE et CAMPAGNE.
♦ J .François (2021) Itinéraire_sémantique_TERRE_&_MONDE
♦ Visioconf. ATILF 5.2.2021
♦ Diaporama CAMPAGNE
♦ Diaporama ASSIETTE

♦ ♦ ♦

DE QUOI LES CHOSES PEUVENT-ELLES JOUIR ?

Contribution de J. François et H. Amdouni au colloque de mars 2020 à Jendouba (Tunisie) 
à lire dans la rubrique BIENVENUE AUX COLLEGUES LINGUISTES du menu Forum des chercheurs

♦ ♦ ♦

CONFINER, ISOLER, CLOITRER, SEQUESTRER : il y a enfermement et enfermement (17 mars 2020)

Le confinement est prononcé depuis aujourd’hui en France, mesure administrative impérative destinée à prévenir et contenir la contamination par le Coronavirus. Tous à la maison, on arrête les récriminations ! Dans l’isolement qui va nous accabler dans les prochaines semaines et que seuls les réseaux sociaux pourront maigrement compenser, nous ne manquerons pas de maugréer et de nous considérer comme cloîtrés, voire séquestrés. Mais que signifient précisément ces verbes : confiner, isoler, cloîtrer, séquestrer ? Sont-ils mutuellement substituables ? Certainement pas, comme on va le voir !

CONFINER, ISOLER, CLOITRER, SEQUESTRER (19.3.2020)

♦ ♦ ♦

Exposé au congrès annuel des romanistes allemands (Deutscher Romanistentag), section « Grammmaires de constructions », à Kassel le 2 octobre 2019 : « Réanalyse et changements constructionnels : la dissociation des emplois adjectival et prépositionnel de SAUF »
Entre « Brigitte est sortie saine et sauve de l’accident » et « La plupart des naufragés ont été repêchés par un chalutier, sauf un marin disparu« , nous avons l’impression de deux homonymes, un adjectif et une préposition, d’autant plus que le marin disparu dans le naufrage ne peut pas être « sauf« . Cependant l’adjectif et la préposition ont une même origine et se sont dissociés à partir du 15° siècle dans des conditions que cette communication cherche à reconstituer.
J. François, Exposé Romanistentag 2019 Kassel

♦ ♦ ♦

Dans le Forum des chercheurs, rubrique Bienvenue aux collègues linguistes,
a) Yacoub GHERISSI nous donne accès à son TUTORIEL SUR LE CONCORDANCIER  AntConc (23.7.2019),
et
b) Leila BEN HAMAD, de l’université de Sousse (Tunisie) nous offre une présentation détaillée des nouvelles
GRAMMAIRES DE CONSTRUCTION
(17 mai 2019)

♦ ♦ ♦

COMMENT MANIER LA BASE DE DONNEES TEXTUELLES FRANTEXT 2 ?

La base de données textuelles FRANTEXT, administrée par le laboratoire ATILF (CNRS, Nancy) a été profondément renouvelée dans son format et dans son accès durant l’été 2018. Le renouvellement du format concerne la catégorisation de la totalité des 5390 textes accessibles à la place de la base dite « catégorisée » jusqu’en 2018, qui ne s’appliquait qu’aux textes publiés à partir de 1830. Le renouvellement de l’accès touche notamment la sélection d’un corpus et l’introduction de trois types de recherche, « simple », « assistée » et « avancée », cette dernière impliquant l’entraînement à l’emploi de la métalangue CQL (Corpus Query Language).
De ce fait, de nombreux internautes peinent à s’y retrouver et il m’a fallu personnellement plusieurs mois de tâtonnements pour trouver le bon cheminement, en dépit de l’aide appréciable de Gilles TOUBIANA, rédacteur de la documentation de FRANTEXT 2, que je remercie à cette occasion.
Le bref didacticiel que je mets en chantier n’a pas d’ambition d’exhaustivité, loin de là ! Il vise seulement   — au fil de quatre chapitres diffusés successivement les 1er mai, 15 mai, 1er juin et 15 juin 2019 — à montrer comment sélectionner un corpus, comment effectuer une recherche de chacun des trois types, et comment transférer le résultat de cette recherche dans un tableur. Je suis favorable à un partage des tâches entre le pré-traitement (sélection du corpus et du type de recherche), le traitement proprement dit (la production par FRANTEXT 2 d’un fichier de résultat), et le post-traitement (les opérations ultérieures dans le tableur). C’est dans cet esprit que je fournis dans le chapitre 4 un petit éventail d’études de cas susceptibles de donner des idées de recherches linguistiques et/ou littéraires à l’aide de ce nouvel outil.
Chapitre 1 : Didacticiel FRANTEXT-2 chap.1 (Sélection d’un corpus et recherche « simple »)
Chapitre 2 : Didact. FRANTEXT 2, chap.2 (Recherche « assistée » et recherche « avancée »)
Chapitre 3 : Didact. FRANTEXT 2, chap.3 (Transfert des résultats dans un tableur et leur exploitation)
Chapitre 4 : Didacticiel FRANTEXT-2, chap.4 (Trois études de cas)